Gastronomie

  • « Gougouille », le nouveau chocolat wallon

    En comptant les étudiants et les apprentis, on recense 19 personnes travaillant à la chocolaterie de Didier Smeets à Berneau. Ces épicuriens se sentent encore davantage concernés par leur boulot depuis que le Dalhemois, élu « Etoile de l’année » dans la catégorie gastronomie, a lancé la marque « Gougouille ».Capture d’écran 2020-09-11 à 07.38.54.png

    « Tout le monde goûte puis fait des propositions pour mettre en évidence un chocolat éthique que j’ai découvert lors d’un voyage en Colombie », explique le patron. « Nous avons par exemple créé une tablette au café artisanal de Verlaine et du chocolat à la cannelle moulue à Verviers. Nous jouons avec les mots en ‘wallonisant’ les noms de ces produits ». Le processus de création est donc différent des produits de la marque Didier Smeets. « Chez moi, le chocolat est transformé en partant de fèves de cacao que je fais importer. Pour la marque ‘Gougouille’, ce n’est pas le cas. De fait, j’ai trouvé un accord avec un artisan local qui produit un chocolat de qualité supérieure mais davantage méconnu. Ce dernier m’envoie une partie de sa production que je peux ensuite retravailler avec mes amis de la chocolaterie. Je pense d’ailleurs que je suis le seul en Belgique à œuvrer avec du chocolat colombien ».

    C’est en début de semaine que Didier Smeets a lancé cette nouvelle marque. Avec succès… « Mes chocolats ont un certain prix vu que le processus de transformation des fèves a lieu dans mon atelier. Pour ‘Gougouille’, l’accord trouvé avec le chocolatier colombien est si intéressant, tout en restant éthique donc (NDLR un bon revenu pour les personnes ayant permis sa confection en Colombie), que les nouveaux produits vont tous pouvoir se retrouver dans différents magasins. Je n’ai pas encore réalisé le moindre démarchage que je recense déjà une quinzaine de points de vente en deux jours ». 

    YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 11 septembre 2020

  • « Au Bistronome » ouvre jeudi prochain à Aubin-Neufchâteau

    Le restaurant « La Chaume » a fermé ses portes

    Nathalie et Pascal sont dans les startingblocks. Jeudi prochain, ils ouvrent un nouveau chapitre de leur vie. Ces deux Mortrousiens avaient remarqué que le restaurant « La Chaume » était à vendre et ils ont franchi le pas, conscients que leur projet familial et intergénérationnel, basé notamment sur le partage, tient la route.

    Un article de YANNICK GOEBBELS à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 27 juin 2020

  • «Un prix symbolique»

    Didier Smeets, jeune trentenaire originaire de Fourons, est passé maître dans l’art du chocolat depuis plusieurs années. En 2018, c’est d’ailleurs le célèbre guide Gault&Millau qui le récompense.

    Le chocolatier a créé sa propre chocolaterie à Berneau. Il a déjà reçu plusieurs prix au Salon du Chocolat à Bruxelles dont un Award doré.

    C’est heureux qu’il monte sur la scène pour recevoir son prix, et s’empresse de commenter. « Vous imaginez bien, pour un Fouronais, recevoir un prix liégeois, c’est très symbolique! », lance-t-il. Avant d’annoncer : « C’est une histoire qui a sept ans, et on a encore beaucoup de projets pour l’avenir ».

  • Balade du chou frisé

    Programme de la journée :
    - 9H45 : café de bienvenue offert
    - 10H30 : départ en groupe pour la promenade avec, en cours de route, le trou normand ambulant
    - 12H30 : retour à la salle Furonis
    - 13H00 : repas : potée au chou frisé et ses cochonnailles
     
    Prix : Adultes : 14 € - Enfants : 7 €
     
    Pour le repas, même si vous ne participez pas à la marche, inscription obligatoire avant le 4 février, auprès de José SMEETS : 04/381.01.47 ou 0477/ 96.39.17