Handball

  • Maxime, jeune joueur de handball à Visé, a subi une agression lors d’un match. Il ne sent plus ses jambes

    La vie d’un sportif peut basculer en un seul instant. Âgé de 19 ans, Maxime Carabin vit des jours douloureux depuis le 24 novembre où il a été victime d’une agression de la part d’un adversaire. C’était lors d’un match de promotion entre la réserve d’Eupen et la formation du Visé BM, en handball. Depuis, même s’il réussit à se tenir debout, le jeune Visétois n’a plus aucune sensation dans les membres inférieurs…

    « Au début de la 2 e période, les Mosans perdent la balle. Le germanophone Oliver Mullem part en contre. Maxime revient à sa hauteur et le dépasse, moment où le joueur visité lui administre un coup de coude dans la nuque », déclare le père de Maxime, Frédéric Carabin qui poursuit : « Le joueur eupenois saute et shoote. Son bras vient s’écraser de nouveau sur la nuque de mon fils avant de le retourner au sol. »

    Le jeune ailier mosan, qui n’a pas perdu connaissance, affirme tout de suite : « Je ne sens plus mon bras gauche ni mes jambes ». Le sang-froid d’un de ses coéquipiers, Lucas Habets, sera peut-être salvateur. Il lui tient la tête pendant 20 minutes avant son transport à l’hôpital d’Eupen.

    Ce grave incident, qui a été filmé, a été jugé par la Commission provinciale liégeoise des litiges. Celle-ci a demandé au bureau de la Ligue francophone la radiation à vie du joueur eupenois. Quant aux parents de Maxime, ils ont déposé plainte en justice. 

    D'un article de PAUL MONET à lire dans LA MEUSE du 17 décembre 2019.

  • Visé affrontera Saint-Pétersbourg !

    e mardi au siège de l’E.H.F., à Vienne, a eu lieu le tirage au sort des 1/4 de finale de la Challenge Cup. Il a réservé au Visé BM, le HC Neva de Saint-Pétersbourg ! C’est la 3 e formation de la hiérarchie russe. Depuis 2010, elle s’est qualifiée pour l’EHF ou la Challenge Cup. Cette saison, ce club a éliminé au 3 e tour les Luxembourgeois de Dudelange (31-12 et 24-16), les 2 rencontres ayant eu lieu dans le port de la Baltique.

    Selon le tirage, les rencontres se dérouleront les week-ends des 23/24 mars, à Visé et des 30/31 mars sur les bords de la Néva.

    D'un article de Paul MONET à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 20 février 2019.

  • Un exploit historique

    Face à un adversaire très mobile et technique, les Mosans ont cette fois bien géré la 2 e manche en comptant jusqu’à 7 buts d’avance dans une partie à visières découvertes devant une salle comble.

    Un article de PAUL MONET à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 18 février 2019.

  • Les Mosans affrontent dimanche (à 15 h belges) le club de Masheka en 8 es de finale aller

    Après avoir remporté leur ticket pour le « Final Four » de la BENE-League, les Mosans souhaitent également briller sur la scène européenne et ne pas hypothéquer le retour de dimanche prochain en Basse-Meuse.

    D'une page de Paul MONET à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 8 février 2019.

  • Le HC Visé BM vise aussi le long terme

    Si les Mosans sont aujourd’hui le porte-drapeau du hand liégeois et francophone, son école de jeunes ne cesse de grandir dans l’espoir de voir un jour les plus doués frapper à la porte de l’élite.

    Un entretien de Paul Monet avec Luc Wouters, Coordinateur de l’école de jeunes, à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 23 août 2018.