Humour

  • Houbert le fouronnais !

    La vie de Saint-Hubert est bien connue. Il y a plusieurs légendes, mais sa provenance d'Aquitaine semble être attestée régulièrement.

    On sait aussi qu'il fût le premier évêque de Liège, après l'avoir été de Maestricht, mais il transféra le siège de cet évêché à Liège.

    Mais ne voilà-t-il pas qu'un éminent historien, précédemment prénommé "Hubert Jean Marie" et bientôt ex-bourgmestre des Fourons, publie de nouvelles informations sur Facebook: Hubert serait né en 655 à Fouron et décédé en 727 à Fouron-le-Comte, près de la chapelle de Steenbos.

    Ah, s'il n'avait empêché José Smeets de créer sa "route de contournement" asphaltée, il aurait pu lui donner le nom de "Saint-Hubert" et les fouronnais ne devraient emprunter ce chemin boueux et plein de trous.

     

  • NI CAGE NI NID, c'est le nouveau spectacle des chemins de terre!

    Ce mercredi 7 août la marche des philosophes avec Stephane Joris s'arrêtera pour chez Luc Hollands à Teuven et donnera un spectacle déjanté gratuit (chapeau à la fin du spectacle) à 20h. Possibilité de s'abreuver et les 400 premiers spectateurs  recevront un fromage "Hervione" gratuit !

    Une invitation de Luc Hollands: " venez passer un bon moment de rigolade avec nous ! "

    Capture d’écran 2019-08-03 à 13.55.14.png

  • Une surprise de la traduction automatique

    Dans le rapport 2018 de la Commission permanente de Contrôle linguistique, par ailleurs très intéressant, nous avons relevé une bourde provenant de la traduction automatique: "voeren" devient "Fourons", mais ce n'est pas du tout le sens de la phrase.

    La traduction habituelle n'est pas toujours meilleure. Nous avons trouvé dans un document communal, traduit par un bureau chèrement payé, la traduction étrange de "Teuven" devenu "Touvain". Logique puisque Louvain est la traduction de Leuven?

  • Ils peuvent exporter autant de Stella qu’ils veulent

    Tchantchès.pngAh, j’ai bien ri sais-tu hier, en lisant l’article sur le premier bateau à bière qu’AB InBev a utilisé pour envoyer sa production au port d’Anvers via la Meuse et le Canal Albert. J’ai vu que, là-dedans, il n’y avait que de la Stella Artois. Et aucune Jupiler ! « Tant mieux, m’a lancé mon cama Willy. Comme ça, on garde toutes les Jup pour nous, hein valèt Tchantchès ? »

    Et c’est là qu’effectivement, j’ai appris que 90 % de la production des Stella Artois était exportée à l’étranger. Qu’AB InBev avait fait ce choix parce qu’elle plaisait mieux à l’étranger et la Jupiler aux Belges.

    Et bien, c’est à nouveau là une preuve évidente que les Belges, et les Liégeois en particulier hein valèt, ont un bien meilleur goût que la terre entière.

    Et sur ce, je vais troquer mon habituel frisse pèkèt pour une bonne Jup bien fraîche !

    Capture d’écran 2019-04-26 à 08.09.43.png

     

  • Une avocate poursuivie... par la malchance explosive

    Capture d’écran 2019-03-16 à 08.29.46.png

    Quelle affaire à Visé et à Eupen, hein valet. Plusieurs de mes camas ont été réveillés en sursaut en pleine nuit par des explosions !

    A Visé, la voisine de la banque Argenta qui a sauté est l’avocate de Nanesse, Stéphanie Moor. Toutes les vitres du premier étage de sa maison ont volé en éclats. Il lui a bien fallu toute la journée de mercredi et de jeudi pour s’en remettre.

    Et voilà-t-il pas que ce vendredi matin c’est le Bancontact de la poste d’Eupen qui explose... juste à côté du bureau des avocats Kittel et Moor. Vous avez dit bizarre ? Le hasard ne fait pas toujours bien les choses hein valet. Heureusement que cela n’est pas arrivé en pleine journée sinon Stéphanie aurait été secouée une deuxième fois en trois jours. Nanesse et moi l’avons invitée à boire un frisse peket pour oublier ses émotions.