Fourons - Page 2

  • L’APFF appelle la Belgique à collaborer activement avec la société civile

    Lors de son Examen périodique universel (EPU) de 2016 – examen au cours duquel est passée en revue la situation des droits humains dans les Etats membres de l’ONU – notre pays a souligné l’importance qu’il attachait à la participation de la société civile : « La Belgique est déterminée à s’acquitter pleinement de ses obligations dans le domaine des droits de l’homme et à améliorer ses mécanismes nationaux chargés d’assurer un suivi dans ce domaine. Elle s’engage également à continuer d’établir les rapports destinés à tous les mécanismes des droits de l’homme, notamment à l’Examen périodique universel, dans les délais impartis et à coopérer avec ces mécanismes. La participation des organisations de la société civile à ce processus demeurera une priorité essentielle ».

    Forte de cet engagement, l’Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF) propose au SPF Affaires étrangères, responsable du processus d’élaboration des rapports destinés à l’ONU d’organiser trois rencontres avec la société civile d’ici février 2021, date de remise du rapport national de la Belgique dans le cadre du troisième EPU de notre pays prévu en avril-mai 2021. Signalons que l’EPU de la Belgique, qui devait avoir lieu en janvier 2021, a été reporté de trois mois, suite à la crise du coronavirus.

    L’APFF propose qu’à la rentrée, une réunion de la société civile soit consacrée à l’inventaire des thèmes faisant l’objet du rapport. Lors d’une deuxième rencontre, fin novembre, une première mouture du rapport serait examinée. Et, enfin, le rapport final serait avalisé fin janvier, lors d’une dernière réunion.

    Pas question, pour l’APFF, que la société civile ne soit consultée qu’une seule fois en fin de processus, comme ce fut trop souvent le cas par le passé. Pas question, non plus, de recevoir le projet de rapport national à la dernière minute. Ce qui ne laisserait pas un temps suffisant pour l’examiner.

    A l’occasion de ce troisième EPU de la Belgique, l’APFF appelle à une concertation étroite et transparente avec la société civile, ce à quoi l’État s’est engagé à de multiples reprises. L’APFF ne se prêtera pas à un simulacre de démocratie en cautionnant un rapport rédigé exclusivement en interne. Enfin, l’APFF sera très attentive à ce qu’une interprétation simultanée, dans les trois langues nationales – français, néerlandais et allemand –, soit prévue lors des réunions. C’est en respectant ces mesures que l’on pourra parler d’une réelle collaboration avec la société civile.

  • Le Tunnel inauguré au son de la musique Bandas !

    Un air de Bandas à Dalhem ! Non, il ne s’agit pas de l’événement annuel, estival et musical, ce dernier ayant été annulé à cause des règles sanitaires en vigueur. Si le Delirium Tremens Band a animé le début de journée des Dalhemois ce samedi, c’est pour un événement majeur en Province de Liège : l’inauguration de la réhabilitation du Tunnel et du pont du Trimbleu.
    Ces festivités auraient dû être organisées le 28 mars dernier. Mais c’était sans compter sur le coronavirus… Le tunnel de l’ancienne ligne de chemin de fer vicinal ayant retrouvé une deuxième jeunesse et des rassemblements mineurs pouvant enfin avoir lieu, la date du 1 er samedi de juillet avait été choisie par les élus communaux.
    Mais attention, ce rendez-vous était accessible uniquement sur réservation. 200 personnes avaient ainsi répondu à l’appel. La distanciation sociale était de rigueur alors qu’un masque était offert à l’entrée. Du gel hydroalcoolique pouvait également être utilisé gratuitement.
    Plusieurs discours ont animé la première partie de l’événement. Arnaud Dewez, bourgmestre de Dalhem, a tout d’abord effectué un bref historique, avouant que cette réhabilitation avait été digne d’une série à suspense. Il est vrai que les prémices de cette restauration datent de 2009…
    Daniela Crema-Wagmans, échevine notamment de la culture et du patrimoine, est ensuite revenue sur les tristes événements du 5 octobre 1991, jour où 7 personnes ont perdu la vie lors d’un violent accident de train à Dalhem. Après cette partie protocolaire, tout le monde a pu traverser le tunnel, long de 144 mètres, et une cérémonie commémorative, près d’une stèle en mémoire des défunts, a eu lieu de l’autre côté de l’eau.
    En guise de conclusion, on précisera que, grâce à cette importante restauration, le site dalhemois retrouve une vocation touristique et assure le lien entre Val Dieu, Mortroux et Blegny. Le chaînon manquant est donc à présent comblé !
    YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 6 juillet 2020

  • Fermeture prolongée du pont de Lanaye

    Le pont de Lanaye qui surplombe le Canal Albert est fermé depuis le 17 juin dernier et devait être rouvert ce mercredi. Mais suite à un problème technique, la fermeture du pont est prolongée d’une semaine jusqu’au 8 juillet prochain. La circulation des véhicules est totalement interdite, ce qui oblige les automobilistes à suivre une déviation et un détour d’une dizaine de kilomètres ! À Emael, il faut se diriger vers Eben puis emprunter la côte d’Hallembaye pour se rendre à Haccourt et se retrouver près du pont.

    Pour rappel, des travaux de réparation du tablier du pont sont en cours avec également la réparation d’un hauban. Un passage alterné de la circulation est organisé depuis le 10 juin dernier par des feux tricolores sur l’espace compris entre le carrefour formé par la rue Quai de Caster et le début de la rue du Garage. C’est encore le cas ce mardi 16 juin.

     

    Lire la suite

  • Maike Stieners s'en va

    DSCN4124 - copie.jpgArrivée dans les bagages de Huub Broers comme attachée parlementaire en 2010, installée comme secrétaire communale en 2015 à la mise à la pension de Dragan Markovic, Maike Stieners a été désignée lundi soir à l'unanimité par le conseil communal de Maaseik au poste de directeur général de cette commune.

    Elle passera donc de la direction d'une commune d'environ 4200 habitants à la direction d'une commune de plus de 25.000 habitants. En fait, elle retourne dans sa ville d'origine puisque Neeroeteren fait partie de Maaseik. Il s'agit assurément d'une belle promotion pour cette jeune dame qui était, lors de son installation comme secrétaire communale aux Fourons, à l'âge de 27 ans, la plus jeune secrétaire communale de la province.

    Le conseil communal des Fourons devrait sans doute acter ce départ le 16 juillet prochain et lancer la procédure de recrutement d'une nouveau directeur général.