Fourons - Page 3

  • Les croisières en bateau sur la Meuse reprennent

    Visé disposera d’une antenne touristique sur la place Reine Astrid durant ces deux mois d’été et proposera à nouveau des croisières-promenades en bateau sur la Meuse au départ de l’île Robinson.Capture d’écran 2020-06-30 à 08.01.45.png

    Vu le beau succès de la saison touristique 2019 à Visé et vu le beau succès de l’installation d’un chalet sur la place Reine Astrid, la Maison du Tourisme du Pays de Herve a décidé de renouveler l’expérience cette année.

    « Départs des croisières sur l’île Robinson à Visé dès ce mercredi 1er juillet à 11h30, 13h30 et 14h30 pour une durée de 40 minutes ainsi que tous les dimanches. Des croisières accessibles aux PMR et limitées à 50 places. P.A.F. : 7 € pour les adultes, 5 € pour les enfants. Un enfant de moins de six ans gratuit pour un adulte payant. Il est conseillé de réserver au 04/ 374.85.55 ou sur le site internet www.paysdeherve.be Cette opération est menée de concert entre l’échevinat du Tourisme de la Ville de Visé et la Maison du Tourisme du Pays de Herve avec le soutien de la Fédération du Tourisme de la Province de Liège et en étroite collaboration avec Liège-Croisières », conclut Anne Zinnen.

    Les réservations pour les croisières ont bien débuté sur les sites internet et pourront s’effectuer sur la place Reine Astrid dès ce mercredi sous le chapiteau. 

    D'un article de MARC GÉRARDY dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 30 juin 2020

  • Les plantations au jardin de l’école francophone des Fourons

    Le 19 juin les petits élèves de première et deuxième années se sont bien amusés au jardin de l’école .Ils ont planté un parterre de fleurs en vue du retour des abeilles . Monsieur Jean et Madame Geneviève les ont aidés afin d’obtenir un beau résultat . Ils peuvent aller régulièrement arroser ces plantes et admirer l’évolution des fleurs ainsi que les abeilles qui s’en servent chaque  jour à la belle saison ! Espérons qu’ils s’inspirent de cette passion  bienfaitrice pour nous tous à l’avenir!

    06ae1986-6df2-4e4d-af02-3cfefec1c679.JPG

  • Point COVID-19 hebdomadaire de ce vendredi 26 juin 2020

    Point COVID-19 hebdomadaire de ce vendredi 26 juin 2020, pour Aubel et ses environs, pour la dernière semaine (les 7 derniers jours):
    • 41 cas recensés à Aubel (+2/semaine) 
    • 149 cas à Herve (+4/semaine)
    • 39 cas à Dahlem (+0/semaine, 23 jours consécutifs)
    • 31 cas à Fourons (+0/semaine, 20 jours consécutifs)
    • 56 cas à Plombières (+0/semaine, 47 jours consécutifs)
    • 33 cas à Thimister-Clermont (+2/semaine)
    • 56 cas à Welkenraedt (+0/semaine, 18 jours consécutifs)
    8 cas recensés cette semaine sur l'ensemble des communes répertoriées ici (~ 60.000 habitants) contre 0 la semaine précédente. Dont 2 sur Aubel depuis hier.
    Les cas repartent à la hausse, nous allons voir si le "tracing" va être efficace pour endiguer une deuxième vague. Il ne peut l'être que si l'on continue d'appliquer les gestes barrière, la distanciation physique et le port du masque lorsque c'est nécessaire...
    En cas de symptômes (toux, température, maux de tête... bref état "grippal"), consultez votre médecin. Et en cas de test positif, il est extrêmement important de répondre favorablement au traçage téléphonique, et de suivre les instructions de quarantaine.
    • Graphique 1: progression cumulée des cas sur les Fourons depuis le 31 mars (tableau ci-dessus).
    • Graphique 2: progression cumulée à Aubel et dans les communes limitrophes.

      courbes.jpg

    • Graphique 3: progression cumulée à Aubel et dans les communes limitrophes, en fréquence (cas/1000 hab.). La moyenne dans la Province de Liège est d'environ 6,2 cas pour 1000 habitants.

      courbes_mille.jpg

    • Rappel: je compile ces graphiques à partir des données publiques disponibles (source: https://epistat.wiv-isp.be/Covid/) afin de permettre à mes concitoyens proches de visualiser les données locales nous concernant, ce qui n'est pas chose aisée sinon. Ensuite, à chacun de se faire une opinion informée. Gardons la tête froide et restons courtois dans les commentaires.

    Pierre BOULLE

  • « Au Bistronome » ouvre jeudi prochain à Aubin-Neufchâteau

    Le restaurant « La Chaume » a fermé ses portes

    Nathalie et Pascal sont dans les startingblocks. Jeudi prochain, ils ouvrent un nouveau chapitre de leur vie. Ces deux Mortrousiens avaient remarqué que le restaurant « La Chaume » était à vendre et ils ont franchi le pas, conscients que leur projet familial et intergénérationnel, basé notamment sur le partage, tient la route.

    Un article de YANNICK GOEBBELS à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 27 juin 2020

  • Tour de Wallonie 2020

    Après deux journées dans le Hainaut (Soignies-Ath) puis en Brabant Wallon (Tubize-Wavre), l’épreuve se conclura chez nous, avec un premier tracé accidenté sur la troisième des quatre journées entre Plombières et Visé. Le peloton s’élancera alors de la place de Montzen en direction de la cité des Oies sur 192 kilomètres, avec dès le départ l’ascension de Teuven, puis une traversée des Ardennes via la côte de Cockaifaigne, le Rosier, la Vecquée, le Mont Theux et la Côte de Cheratte avant un circuit local autour de Dalhem via diverses ascensions.

    Ce juge de paix très provincial, sur la troisième des quatre étapes, précédera l’affrontement final sur les routes de la province de Luxembourg.

    Sont annoncés en tête d’affiche : l’incontournable icône Remco Evenepoel, le champion olympique Greg Van Avermaet et le régional Philippe Gilbert sans oublier le tenant du titre hervien Loïc Vliegen. La commune de Blegny, qui attend toujours l’aval de la communauté de communes du Grand Liège, se propose d’accueillir le départ de la dernière étape, le mercredi 16 août. Le peloton international, dans sa dernière ligne droite pour préparer la Grande Boucle (départ le 29/08 de Nice), s’attaquera à un dénivelé digne de la Doyenne pour la clôture autour d’Erezée. L’entité luxembourgeoise a en effet réussi à obtenir l’épilogue de quatre jours de course, se concluant par les réputées ascensions d’Harzé, d’Achouffe, du Mur Saint-Roch, de Nisramont, de Beffe puis de Ninane. De quoi garantir un final étincelant sur des routes étroites et peu propices au contrôle du peloton en direction d’Erezée, berceau du président de la FCWB. Mais sans la moindre certitude de particulier aux courses internationales sur le territoire wallon.

    L’avenir des épreuves d’un jour, avec notamment le GP de Wallonie (le 16/09) s’élançant de notre province vers la Citadelle de Namur reste lui plutôt incertain. 

    MAXIME SEGERS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 26 juin 2020

    Lire la suite