Fourons - Page 3

  • Décès de Monsieur Gérard WEERTS, époux de Madame Anna-Maria SANTOCONO

    Capture d’écran 2019-04-12 à 15.10.49.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Gérard WEERTS, époux de Madame Anna-Maria SANTOCONO, né à Teuven le 22 août 1941 et décédé à Fouron-Saint-Martin le 11 avril 2019.
    Le défunt repose au funérarium à Aubel, où la famille recevra les visites samedi et dimanche de 17 à 19 heures.
    Un recueillement, en présence de l'urne cinéraire, aura lieu au cimetière de Fouron-Saint-Martin le lundi 15 avril 2019 à 12 heures.
    Pour ceux qui le souhaitent, vous pouvez faire un don au « Relais pour la Vie - Visé », sur le numéro de compte BE82 0688 9860 2468 avec la mention « En souvenir de Gérard WEERTS ».

    Faire-part.

  • Sécurisation du carrefour de Hagelstein

    Ce chantier est repris dans la liste de l’ensemble des dossiers précis retenus dans le Plan Mobilité et Infrastructures 2019-2024.

    1,520 milliards seront investis à l’horizon 2024 afin de permettre à la Wallonie d’accroître la part modale de la mobilité Capture d’écran 2019-04-12 à 11.30.13.pngalternative tout en sécurisant et modernisant le réseau existant.  

    « Investir pertinemment dans le réseau routier et fluvial doit permettre de réhabiliter, moderniser et sécuriser les voiries, mais également de transformer la mobilité wallonne en conformité avec les objectifs ambitieux et partagés de la vision FAST 2030, et ce dans le cadre d’une transition écologique volontariste », souligne Carlo DI ANTONIO, ministre wallon de l’Environnement, de la Transition écologique, de l’Aménagement du territoire, des Travaux publics, de la Mobilité, des Transports, du Bien-être animal et des Zonings.

    Il faut espérer que cette fois-ci la Région flamande ne sabotera pas encore le projet.

  • Elections 2019: Pour qui voter en Flandre?

    "Avec 5% des voix, les 310.000 francophones qui vivent en Flandre peuvent influencer significativement les résultats des élections fédérales, régionales et européennes du 26 mai prochain", peut-on lire dans le dernier numéro de "Nouvelles de Flandre".

    A Edgar Fonck, directeur de l’Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF), de poursuivre: "pour cela, les électeurs francophones du nord du pays doivent être correctement informés. C’est ce qui a conduit l’APFF à interroger les présidents des partis politiques.

    Nous leur avons posé une série de questions (1) sur les sujets qui intéressent tout particulièrement la minorité francophone en Flandre. En voici les thèmes :

    1. La ratification de la Convention-cadre sur la protection des minorités nationales;
    2. La désignation de l’organe compétent chargé de lutter contre les discriminations linguistiques;
    3. La ratification du Protocole 12 qui interdit toute forme de discrimination et ce compris les discriminations linguistiques;
    4. La création d’un Institut national des droits de l’homme (INDH);
    5. La non-nomination des quatre bourgmestres francophones de la périphérie;
    6. La diffusion des messages et des consignes de sécurité en quatre langues (français, néerlandais, allemand et anglais).

    Tous les partis francophones sont favorables à la ratification de la Convention-cadre sur la protection des minorités nationales et du Protocole 12, ainsi qu’à la création d’un INDH et à la désignation d’un organe compétent charger de lutter contre les discriminations linguistiques. Ils condamnent tous la non-nomination des bourgmestres francophones de la périphérie et sont favorables aux messages et consignes de sécurité quadrilingues.

    Notons que le MR met en avant le rôle de l’INDH dans la lutte contre les discriminations linguistiques. Ce qui est selon nous une duperie car le futur INDH, tel que décrit dans la proposition de loi, ne traitera pas les plaintes individuelles. Nous n’accorderons donc pas notre suffrage au MR pour cette raison. DEFI est le parti le plus revendicatif quant à l’ensemble des critères.

    Trois partis flamands (CD&V, N-VA et VLAAMS BELANG), les plus pointus au niveau commu-nautaire, ne nous ont pas répondu. Par contre on observe de belles avancées chez GROEN, à l’OPEN VLD, au PVDA (PTB) et au SPA. Nous écarterons l’OPEN VLD qui ne considère pas les francophones de Flandre comme une minorité au sens de la Convention-cadre. GROEN est de loin le parti flamand le plus ouvert sur l’ensemble des points.

    Les francophones qui en auront la possibilité voteront massivement pour la liste UF (Union des francophones) aux régionales, ceci afin de conserver un siège francophone au parlement flamand et essayer d’en obtenir un deuxième".

    Les Fouronnaises et Fouronnais n'ont pas ce choix difficile à faire puisqu'ils peuvent se rendre à Aubel pour voter pour des candidats francophones, wallons, bruxellois ou même fouronnais!


    (1) Retrouvez le texte intégral des questions et des réponses sur le site internet

  • Décès de Madame Ernestine GONISSEN, épouse de Monsieur Victor DECKERS

    Capture d’écran 2019-04-10 à 10.19.50.pngLa famille annonce le décès de Madame Ernestine GONISSEN, épouse de Monsieur Victor DECKERS, née à Fouron-Saint-Martin le mardi 1 septembre 1931 et décédée à Hermalle-sous-Argenteau le mardi 9 avril 2019 à l'âge de 87 ans.

    La défunte repose au funérarium HAUBEN - NIHANT (Visé) où les visites sont attendues de 17 à 19 heures, à partir du jeudi 11 avril 2019.

    La liturgie des funérailles sera célébrée en la collégiale Saint-Martin de Visé le samedi 13 avril à 8 heures 30.

    La crémation aura lieu au Crematorium de Eijsden le samedi 13 avril à 10 heures 30, suivie par l’inhumation au cimetière de Lorette à Visé le samedi 13 avril à 13 heures 15.

  • A l'exception de Herve, il y a encore de la place dans les écoles secondaires de la région

    C’est le 1er mars dernier que s’est clôturée la première phase du décret inscriptions en première année commune de l’enseignement secondaire, en Fédération Wallonie-Bruxelles. Au niveau de l’arrondissement de Verviers, quatre de nos écoles sont déjà complètes. Il s’agit de l’Institut Notre-Dame à Heusy, du Collège Providence de Herve, de l’Institut Saint-Roch Theux et de l’Athénée Verdi à Verviers.

    Du côté de Visé, les nouvelles sont bonnes aussi puisque des places sont encore disponibles.

    Capture d’écran 2019-04-10 à 07.56.09.png