Fourons - Page 4

  • Les pommes et les poires aussi chez Fairebel

    Les téléspectateurs de toute la francophonie (sur TV5 Monde) ont pu voir ce midi le fruiticulteur teuvenois Dominique MEYERS annoncer que désormais les consommateurs trouveront les fruits Fairebel dans les supermarchés Carrefour Hyper, Market, Express et Carrefour Market - Groupe Mestdagh ainsi que dans les magasins de proximité.

  • L’époux de Ghislaine Roemers-Thissen qui a retrouvé son corps mardi soir était teuvenois

    Découverte dramatique ce mardi soir à Gemmenich (Plombières). La dépouille d’une femme âgée de 63 ans, Ghislaine Roemers-Thissen, a été retrouvée dans une cuve à lait vide au sein de la ferme familiale située dans le hameau de Botzelaer. Une enquête est actuellement en cours et il n’y a encore aucun suspect selon le parquet. L’un de ses voisins, un ami de longue date, décrit Ghislaine comme une femme très calme qui vivait pour son mari, sa ferme et ses animaux.

    L'époux, Jacques Roemers, est le fils d'André Roemers de Nurop, qui fut conseiller de l'aide sociale (Voerbelangen) de 1977 à 1989, et le neveu de Jacques Roemers de Veurs, qui fut échevin (Retour à Liège) à Fouron-Saint-Martin de 1971 à 1976, entra au conseil communal des Fourons en janvier 1977 à la suite du décès d'André Schmets, puis devint échevin à la suite du décès d'Honoré Wynants jusqu'en 1982.

  • Shopping aux Pays-Bas pour les achats de fin d’année: «Ne vous y rendez pas!»

    « Il fait nuit à 16h, les décorations commencent à pointer le bout de leur nez dans nos rues… Bref, les fêtes de fin d’année approchent », a commencé Antoine Iseux lors de la conférence de presse du centre de crise. Le porte-parole interfédéral a appelé à ne pas céder à la tentation du shopping à l’étranger.

    « Cette année, nos habitudes d’achats sont bien différentes de celles auxquelles nous sommes habituées, nous devons tenir compte de la situation actuelle dans la recherche du ou des cadeaux idéaux », affirme-t-il. Actuellement, la majeure partie des magasins non-alimentaires ne peut accueillir des clients, « mais cela ne signifie pas que nous devons nous en détourner, bien du contraire ».

    « Passer la frontière ne minimise en rien les risques d’une journée de shopping »

    Antoine Iseux conseille de soutenir les commerces locaux en commandant en ligne plutôt que de se rendre dans les pays voisins pour faire les magasins, rappelant que les voyages non-essentiels sont toujours « strictement » déconseillés : « S’il faut éviter les situations à risque dans nos rues commerçantes, passer la frontière ne minimise en rien les risques d’une journée de shopping dans les rues et magasins bondés ».

    « Le virus est en circulation également dans les pays voisins, ne vous y rendez pas pour votre santé, celle de vos proches et en soutien à nos commerçants locaux », a-t-il conclu.

    (Source: LA MEUSE - Publié le 18/11/2020)

  • «Ils se permettent tout»: des Néerlandais mécontents face à l’affluence des Belges dans les magasins de Maastricht

    De nombreux Belges profitent de l’ouverture des magasins aux Pays-Bas alors que les voyages à l’étranger sont pourtant fortement déconseillés.

    Des panneaux affichant le message « Restons chez nous », ont fleuri un peu partout à la frontière entre la Belgique et les Pays-Bas. Pourtant, de nombreux Belges continuent à aller faire les magasins à Maastricht : « Je suis venu ici pour prendre l’air, faire du shopping. Ce n’est pas parce qu’il y a le confinement que je ne vais pas pouvoir en profiter », raconte l’un d’eux à nos confrères de RTL TVI.
     
    Aux Pays-Bas, les magasins sont en effet restés ouverts et selon les commerces de Maastricht, 40 % de leur clientèle est désormais belge.
     
    Un comportement qui agace parfois les habitants de la ville commerçante : « Mais pourquoi viennent-ils tous ici ? », s’interroge Belinda. « Ce n’est pas bien car vous savez, il y a beaucoup d’habitants de Maastricht qui restent à la maison, et ils ne sont pas contents de voir tous ces Belges se promener ici. En plus, je trouve que les Belges se permettent tout », fustige-t-elle au micro de RTL.
     
    Le nombre de cas positifs au covid-19 recensés dimanche aux Pays-Bas était en forte baisse par rapport à la veille, ont annoncé les autorités sanitaires néerlandaises. Dimanche, 5.457 cas ont été annoncés, soit 478 de moins que samedi.
  • Maureen Lambert en manque de glisse

    En prenant la direction de l’Autriche le 23 octobre dernier, Maureen Lambert espérait participer à sa première course en cette fin d’année civile. Mais c’était sans compter sur un durcissement des lois dû à une crise sanitaire qui gèle la plupart des compétitions de ski alpin. Bloquée à Bombaye, la vice-championne de Belgique indoor U16 ronge son frein, non sans se rendre régulièrement à Landgraaf où l’une des pistes intérieures lui permet de s’entraîner.

    D'un article de YANNICK GOEBBELS à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 18 novembre 2020