Fourons - Page 4

  • Du chocolat de Didier Smeets à la « Peak Beer »

    C’est un mélange de saveurs pour le moins insolite qu’ont présenté, ce dimanche, le chocolatier bassimosan Didier Smeets et Martin Luthers, le brasseur de la Peak Beer, la bière de Botrange. Les deux hommes se sont associés pour proposer du chocolat à la bière : d’abord, une tablette de chocolat noir de Madagascar avec une touche subtile de houblon ensuite, des pralines au cœur fondant de caramel à base de la Peak Beer aux myrtilles. De quoi ravir les gourmands.


    C’était l’effervescence ce dimanche à la brasserie Peak à Sourbrodt, non loin du signal de Botrange. C’est là que le chocolatier dalhemois Didier Smeets présentait deux nouveaux produits. Et si le chocolatier et son équipe ont fait le déplacement jusque sur le toit de la Belgique, c’est que ses nouvelles douceurs sont de subtils mélanges entre le cacao et le houblon, composant indispensable à la fabrication de la bière.


    Ce mariage d’ingrédients aux saveurs amères est en fait le fruit de la collaboration du chocolatier liégeois et de son ami, Martin Luthers, brasseur à la Peak Brasserie. « Martin a effectué un stage chez moi. Une amitié est née et mon salon de dégustation et la brasserie ont vu le jour presque en même temps. Il y a environ 2 ans, on a plaisanté en disant que l’on s’associerait bien pour faire du chocolat à la bière... Aujourd’hui, on y est ! Le voilà », se félicitent le chocolatier de Berneau et le brasseur, fiers de présenter une tablette de chocolat noir de Madagascar au houblon et une praline à la Peak Bear aux myrtilles.


    PAS TOUJOURS RÉUSSI


    Pour parvenir à mêler l’amertume de ces deux produits avec harmonie, les amis ont procédé a de nombreux tests, qui n’ont pas toujours été concluants. « La bière et le chocolat sont deux produits amers. Il fallait trouver une manière de la marier et que cela reste agréable en bouche », explique le chocolatier qui se souvient avoir effectué des associations pas toujours très réussi. «Si on ajoutait un peu trop de houblon lors du conchage du cacao, ce n’était vraiment pas agréable à la dégustation », se souvient le jeune chocolatier.


    C’est finalement un savant dosage de fèves de cacao et de houblon entra, utilisé lors du brassage de la Peak Beer Triple qui a permis d’obtenir un équilibre parfait des saveurs. Malgré une légère amertume et des arômes fruités, cette tablette de chocolat ravira les papilles de tous les amateurs de chocolat noir.


    Les amateurs de chocolat plus sucré n’ont pas été oubliés. Avec une praline réalisée sur base de la Peak Beer aux myrtilles, Didier Smeets propose une bouchée au caramel. « La bière aux myrtilles a été réduite avant d’être transformée en un caramel qui a ensuite été enrobé du chocolat houblon-né», explique le chocolatier. Et même les enfants peuvent l’ap-précier puisque l’alcool s’est évaporé.


    EN BUS DEPUIS MICHEROUX


    Pour présenter ces deux nouveaux produits, la Peak Brasserie avait mis les petits plats dans les grands. Les visiteurs pouvaient déguster les chocolats et un dessert, spécialement confectionné à 100 exemplaires pour l’occasion, était aussi proposé.


    De nombreux Visétois avaient d’ailleurs fait le déplacement « Deux de mes connaissances ont fait le déplacement en bus depuis Micheroux, juste pour venir goûter le dessert... Ils en ont eu pour trois heures de trajet! J’espère qu’ils l’ont apprécié », conclut le chocolatier.


    FRANÇOISE PEIFFER dans LA MEUSE du 25 novembre 2019

  • Vernissage d’une exposition très intéressante

    Vendredi soir, la commune des Fourons accueillait une exposition des projets primés d’étudiants d'avant-dernière année (M1) de l'Atelier d'architecture d'intérieur de l’École Supérieure des Arts Saint-Luc de Liège.

    Comme annoncé antérieurement, ces étudiants ont cherché le moyen d’exploiter les cabines électriques de Nurop, Sinnich, Mabrouck et Welschhof (version originale nettement meilleure que la version officielle) à Teuven et Rémersdael.

    Après des mots bilingues d’accueil du bourgmestre et de Monsieur R. Vanmuysen, architecte-urbaniste communal très enthousiaste pour ce projet, le professeur Alexandre Lilien de Saint-Luc a lu, par courtoisie, son discours en néerlandais.

     

    B2F88E4E-348A-4974-8C73-A9E0FC440E54.jpeg*

    Les professeurs de l'Atelier de M1, Carine MAES (architecte d'intérieur) et Alexandre LILIEN (architecte - ms conservation) aiment notre belle région et annoncent déjà un possible nouvel exercice dans la région pour d’autres projets originaux.

  • Enodia/Publifin/Nethys au conseil communal des Fourons

    Le conseiller communal Michaël Henen a soumis un point à ajouter à l'ordre du jour du conseil communal des Fourons du 28 novembre prochain.

    Il propose que le conseil communal demande au Collège des Bourgmestre et Echevins de se constituer partie civile avec la Région wallonne, la Province de Liège et d'autres communes  contre Madame Bénédicte Bayer, et Messieurs Stéphane Moreau, Pol Heyse et Diego Aquilina qui ont empoché 18,6 millions d'euros.