Fourons - Page 5

  • Conseil communal du 25 juin 2020

    Le conseil communal se réunira le jeudi 25 juin 2020 à 20 heures. Cette séance aura lieu dans la salle du conseil de la maison communale. Les mesures de distance sociale et d’hygiène seront appliquées au maximum.

    Seul un public limité à 4 citoyens peut être admis en plus de 4 membres de la presse et ldu commissaire d’arrondissement. 

    Ordre du jour : 

    1. Questions des conseillers

    Nous savons déjà qu’il y aura 

    • une question de Michaël Henen concernant la distribution des 44.000 € pour les associations sportives et culturelles dans le cadre de la covid-19
    • une question de Grégory Happart concernant la légalité ou la courtoisie des pratiques linguistiques de FLUVIUS

    2. à 7. Prise de connaissance de réponses des autorités à différentes plaintes déposées.

    8. Rapport de contrôle organisationnel 2019

    En juin 2019, le conseil communal a établi un cadre pour le système de gestion organisationnelle. Le directeur général est tenu de rapporter annuellement au sujet du contrôle organisationnel. Le rapport et le plan d’amélioration seront soumis pour prise de connaissance. 

    9. Livraison et placement d’installations de jeux 2020. Proposition d’achat d’un jeu combi et d’une balançoire à bascule pour la plaine de jeux de Fouron-Saint-Pierre, une balançoire pour la plaine de jeux de Mouland et d’une balançoire trapèze pour la plaine de jeux à Fouron-Saint-Martin (Auberge de jeunesse).

    10. Retrait de matériel du patrimoine communal

    11. Achat d’une camionnette pour le Service Technique Le service technique demande l’approbation de l’achat d’une camionnette 2T châssis cabine caisse de chargement/plateau au prix de € 22.443,93 TVA incl . BTW via accord-cadre avec le Gouvernement Flamand.

    12. Achat fournitures techniques et matériaux de construction

    13. Cipal – assemblée générale, 25 juin 2020, ratification Ratification de la décision du collège des bourgmestre et échevins du 28 mai 2020 concernant l’assemblée général ordinaire de Cipal.

    14. Holding communal S.A. en liquidation – assemblée générale 24 juin, ratification 

    15. Kleine Landeigendom – assemblée générale ordinaire, 25 juin 2020

    16. STEBO rapport annuel et financier – prise de connaissance STEBO travaille en collaboration avec la commune pour des tâches comme le logement, primes et logements vides.

    Chaque année, un rapport annuel et financier est établi , celui-ci est porté à la connaissance du conseil communal. 

    17. STEBO/Fourons - collaboration Energiehuis Limburg - approbation Récemment, certaines tâches de Energiehuis Limburg ont été intégrées à la fonction IGS. Il s’agit des services de première ligne, ce qui a comme conséquence que le guiche au logement a élargi ses compétences pour devenir le guichet logement - énergie depuis le 1er janvier 2020. Un accord doit être approuvé à cet effet.

    Conseil de Police 

    18. Prise de connaissance rapport annuel 2019 ZP Fourons La police donne un aperçu de son fonctionnement pour l’année 2019. Le conseil communal prend connaissance de ce rapport annuel.

    19. Comptes annuels 2019 zone de police Fourons 

    20. Approbation règlement SAC (sanctions administratives communales). Le règlement d’une trentaine de pages au sujet des sanctions administratives communales est soumis à l’approbation du conseil communal. On propose de mettre ce règlement en place à partir du 1er septembre 2020. 

    21. Accord de coopération avec la province pour faire appel à des fonctionnaires chargés de faire appliquer les SAC.

    La commune souhaite faire appel aux fonctionnaires provinciaux chargés de faire appliquer les SAC, pour ce faire il y a lieu de conclure un accord de coopération. Il est demandé au conseil communal d’approuver cet accord.

    22. Accord de coopération médiateur SAC.  Dans le cadre de l’introduction des sanctions administratives communales, il y a lieu de conclure un accord de coopération avec un médiateur reconnu. Il est demandé au conseil communal d’approuver cet accord.

    Au moins deux points ont été ajoutés à l’ordre du jour: 

    • point ajouté par Michaël Henen concernant la 5G. Proposition d'approuver une motion concernant le déploiement possible de la technologie 5G.
    • point ajouté par Grégory Happart concernant la limitation de vitesse à 30 km/h dans certaines rues. Règlement de police pour une zone de 30 km / h dans certaines rues de Rémersdael. Proposition d'une zone de 30 km / h pour les rues Born, Billen, Popelpoel, Vrijthof, Rozengarden, Pontus et Graef
  • Le Tour de Wallonie passera notamment à Teuven

    Les étapes du Tour de Wallonie ont été officiellement dévoilées ce mardi par les organisateurs, à savoir TRW Organisation, dont l’Olnois Christophe Brandt est l’administrateur délégué. Comme prévu, Plombières accueillera le départ de l’étape du mardi 18 août, l’avant-dernière de l’épreuve. Celle-ci mènera les coureurs à Visé au terme d’un parcours de 192 kilomètres.

    Le lieu de départ sera bel et bien la place communale de Montzen. L’incertitude planait encore concernant une possible boucle que le peloton allait emprunter dans l’entité avant de repasser par la ligne de départ à Montzen. « Il n’y aura pas de retour à Montzen », confie Christophe Brandt, qui a accepté de dévoiler les grandes lignes de cette troisième étape du Tour de Wallonie. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que cette étape sera très verviétoise. Les amateurs régionaux de cyclisme seront gâtés, d’autant que le plateau de ce Tour de Wallonie 2020 s’annonce tout bonnement impressionnant, avec des coureurs comme Philippe Gilbert, Greg Van Avermaet, Caleb Ewan, Oliver Naesen et bien d’autres qui devraient être au départ. Mais revenons-en au tracé de la troisième étape. Concrètement, après Montzen, cap sur Hombourg, Teuven (Fourons), la grande route d’Henri-Chapelle puis retour à Hombourg, avant de prendre la direction de Welkenraedt puis de Dolhain et d’emprunter la côte de Limbourg. Le peloton prendra ensuite la direction de Jalhay puis de Francorchamps. « On prendra ensuite le Rosier à l’envers en venant de Spa, puis l’étape ira vers La Gleize, Rahier, Werbomont, la Vallée de la Lienne, la Vecquée », indique notre interlocuteur. Cap ensuite sur La Reid, Jevoumont, le Mont Theux, Trasenster, la côte d’Olne puis direction Soumagne, Barchon et entrée sur le circuit local à Visé, lieu de l’arrivée.

    Le lendemain, le peloton s’élancera de Blegny pour la dernière étape, mais ne fera pas d’incursion en région verviétoise. Reste aussi à savoir dans quelles conditions pourra être organisé le départ de l’étape à Montzen.

    « On a fait des propositions pour que cela puisse se dérouler sans prendre le moindre risque au niveau sanitaire, mais tout cela doit encore être validé. J’espère d’ailleurs qu’on obtiendra des réponses via le Conseil National de Sécurité de ce mercredi. Si la situation continue à s’améliorer, on espère arriver à une situation plus ou moins normale », reprend Christophe Brandt. « Mais l’accès au village départ, qui serait un peu différent, serait forcément limité. Il faudra y respecter les distanciations sociales, des consignes de sécurité seront rappelées par les speakers et via des panneaux, etc. On espère que ce qu’on a proposé sera accepté. » Bref, à l’heure d’écrire ces lignes, il y a encore pas mal d’incertitudes quant au déroulement de ce départ. L’évolution de la crise sanitaire sera évidemment un facteur clé. 

    O. DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 24 juin 2020

  • Winerotte : le château à vendre

    La Basse-Meuse regorge de constructions majestueuses. À ce sujet, Dalhem est l’une des communes les plus chanceuses. Ces dernières années, le château de Wodémont ainsi qu’un splendide pavillon de chasse étaient notamment en vente. À présent, c’est le château de Winerotte qui fait rêver pas mal de monde. Il faut dire qu’outre sa situation géographique, ses caractéristiques sont impressionnantes.Capture d’écran 2020-06-23 à 08.02.08.png

    « Ce château est situé sur le verdoyant et vallonné Plateau de Herve, à égales distances de Liège, Maastricht et Aix-la-Chapelle. En empruntant le chemin d’accès et en dépassant l’ancienne conciergerie, vous découvrirez cette belle bâtisse à l’archi-

    tecture historique. Les nombreux volumes extérieurs et la tour confèrent à ce joyau un caractère ancestral », résume l’agence immobilière Engel et Völkers.

    Cette dernière gère la vente de ce bien familial. Autant dire qu’elle est bien placée pour nous en dire encore davantage à ce sujet. « Les spacieuses réceptions du rez-de-chaussée aux volumes généreux recèlent encore de matériaux nobles et chaque espace de vie offre une vue exceptionnelle aux quatre points cardinaux : vue panoramique, vue sur la piscine et vue sur le parc verdoyant. Les chambres et salles de bains sont réparties au 1 er et 2 e étage. Le terrain développant pas loin de huit hectares est agrémenté d’un parc, d’un espace loisir avec une piscine, d’un verger, de pâtures et de bois ».

    En vente depuis moins d’un mois, ce château possède donc des caractéristiques phénoménales. « Il s’agit d’un établissement historique composé de 25 pièces. On recense également 18 chambres à coucher, une surface habitable de 750 mètres carrés, deux garages et 15 places de parking ».

    Cette propriété, composée d’une demeure principale mais aussi d’une conciergerie indépendante, peut accueillir une variété de projets : elle est idéale tant pour un propriétaire privé que pour un entrepreneur qui désire développer un concept d’hôtel, de restaurant ou d’habitat groupé.

    « Des personnes aux profils bien différents sont en effet intéressées par ce bien », ajoute-t-on du côté de l’agence immobilière Engel et Völkers. « Certaines souhaitent obtenir un bien majestueux en commun. Elles aime-

    raient ainsi effectuer un achat groupé afin d’habiter dans une maison de rêve située dans un cadre idyllique. Mais nous avons également reçu des appels pour des projets plus spécifiques comme des centres de bien-être ou liés au secteur de l’horeca ». Pour l’instant, et contrairement à certaines rumeurs, le château de Winerotte est toujours bel et bien en vente. Son prix ? 1.150.000 euros ! 

    YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 23 juin 2020

  • L’espoir du Trilogiport : Weerts et ses 400 emplois directs

    Capture d’écran 2020-06-22 à 07.58.32.png« L’espoir du Trilogiport, en l’état, c’est clairement Weerts. Il y aura là de la gestion de stocks, du conditionnement sur place, etc. Bref, on rentre dans une autre catégorie que les simples halls immenses de stockage. » Ces mots sont signés Serge Fillot, le bourgmestre d’Oupeye.

    Il faut dire que « WSC » prévoit en effet la construction de deux entrepôts logistiques de dernière génération, couvrant une superficie totale de près de 88.000 m 2 sur un terrain de 200.000 m 2 afin de développer ses activités. La construction de ces entrepôts s’échelonnera en plusieurs étapes dès 2019. L’ensemble représente un investissement total de plus de 50 millions d’euros. L’activité devrait permettre de créer 400 emplois. « C’est un phasage en quatre ans », confie Norbert Dumoulin, le directeur business & développement. « La Capture d’écran 2020-06-22 à 07.59.45.pngpremière phase devrait être opérationnelle vers août-septembre. » L’intéressé confirme l’objectif de 400 emplois, mais souligne évidemment l’importance du contexte économique global pour y parvenir…

    Weerts Supply Chain propose actuellement des services logistiques à haute valeur ajoutée depuis plus de 30 ans dans la région liégeoise. Elle exploite actuellement une surface totale d’environ 180.000m 2 et emploie plus de 450 personnes sur ses sites de Milmort, Bierset, Herstal et Forêt. 

    De 2 pages de GASPARD GROSJEAN à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 22 juin 2020

  • Les Fourons perdent un ami fidèle

    Jean-Pierre Aellen n’est plus. L’ancien député-maire autonomiste PSA de Tavannes (à droite sur la photo) est décédé vendredi subitement à l’âge de 74 ans. Il a vu le jour à St-Imier le 29 juillet 1945. Instituteur durant 40 années à l'école primaire de Tavannes, il s'est engagé dès 1977 en politique dans les rangs du Parti socialiste autonome (PSA), devenant le premier élu municipal du Jura bernois sous cette bannière. Il sera élu président central du PSA l'année suivante puis secrétaire général. Jean-Pierre Aellen a occupé la mairie de Tavannes de 2002 à 2009, période durant laquelle il siégeait également au Grand Conseil bernois (1990-2014).

    Un homme engagé

    Membre du comité exécutif du Mouvement autonomiste jurassien, président-fondateur de la Fondation pour l'Unité du Jura, Jean-Pierre Aellen était très engagé dans la Question jurassienne. Il a en outre été membre de l'Assemblée interjurassienne de 1994 à 2001. Il était aussi membre de la Conférence des Peuples de Langue française (avec d'autres membres réunis sur cette photo à l'occasion d'une Fête du Peuple fouronnais). Parmi ses autres mandats, on peut citer son action au sein du Conseil du Jura bernois (CJB), organe dans lequel il a siégé de 2006 à 2018.