Politique

  • Un projet de centre d’enfouissement de déchets radioactifs inquiète la Basse-Meuse

    Capture d’écran 2020-06-05 à 08.15.00.pngLa perspective de voir peut-être un jour le Pays de Herve accueillir un centre d’enfouissement de déchets radioactifs inquiète jusqu’en Basse-Meuse. Outre les conséquences environnementales, le projet engagerait des générations sur plusieurs centaines de milliers d’années et aurait un coût minimum de 10 milliards d’euros. Les conseils communaux de Bassenge et Blegny viennent de faire connaître leur opposition.

    Une interpellation citoyenne au conseil communal, il y a longtemps qu’on n’avait plus vécu pareil événement à Blegny. C’est Mathieu Simonis, avocat au barreau de Liège, qui l’a effectuée. Et cette dernière a été couronnée de succès, la commune ayant formulé sa plus vive inquiétude vis-à-vis de ce projet, tout en refusant à l’unanimité une implantation dans son territoire sans une enquête sérieuse et complète au préalable.

    D'un article de YANNICK GOEBBELS & AURÉLIE DRION à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 5 juin 2020.

  • La majorité fouronnaise refuse de protéger les hérissons

    Réuni hier soir physiquement dans la salle du conseil communal à Fouron-le-Comte, le conseil communal devait se prononcer sur un point ajouté par le conseiller Grégory Happart pour la protection des hérissons.

    Le bourgmestre Joris Gaens a justifié le vote négatif de son groupe par le fait que l'interdiction de l'emploi d'une tondeuse (et le robot-tondeuse est également une tondeuse) la nuit est déjà reprise à l'article 9 du règlement communal du 25 avril 2003, mais il oublie de dire (ou le rédacteur de l'intervention qu'il lit ne lui a pas dit!) que ce règlement s'intitule "Règlement de police concernant la tranquillité publique" et que l'article 9 qu'il cite est repris dans la division intitulée "Lutte contre le bruit". Or, les robots-tondeuses ne font pas de bruit et sont très silencieux. 

    La majorité rejette donc la proposition dont elle dit qu'il s'agit d'une bonne idée, mais elle la reprendra dans un autre règlement qui devrait être soumis au conseil communal le 25 juin prochain. Le hérisson reviendra donc sur la table du conseil communal des Fourons.

     

  • José Happart s’insurge contre l’élimination de quasi tous les élus du conseil de Liege Airport

    Ce vendredi, José Happart quittera avec tristesse et colère le conseil d’administration de Liege Airport après 26 années de présence quasi ininterrompue. Car la décision de remplacer tous les représentants politiques par des administrateurs indépendants lui reste en travers de la gorge.

    Deux pages de Luc GOCHEL à lire dans LA MEUSE du lundi 25 mai 2020

  • Conseil communal du jeudi 28 mai 2020 à 20 heures

    Capture d’écran 2020-05-22 à 17.03.24.pngLe 15 novembre 1972, le Premier ministre Gaston Eyskens déclarait, en effet : Je prendrai avec des gants le petit porc-épic des Fourons qui se promène dans le jardin extraordinaire de la Belgique et on viendra à ma rencontre avec des fleurs. Quelques jours plus tard, l’animal entraînait la chute du gouvernement...

    (Extrait du livre "L'incurable mal belge, sous le scalpel de François Perin" de Jules Gheude).

    La résistance francophone sera symbolisée par ce hérisson que le caricaturiste Pierre ZOC illustra dans l'hebdomadaire "Pourquoi Pas?".

    Il sera question de hérissons au conseil communal du 28 mai prochain, mais des vrais hérissons qu'il faut protéger. Prenant exemple sur l'action de l'échevin Léon Gijsens de Dalhem, Grégory Happart proposera un arrêté de police interdisant l'utilisation des tondeuses-robots entre 17 heures et 10 heures du matin pour protéger les jeunes hérissons qui se promènent la nuit sur nos pelouses.

    Cette séance du conseil communal sera de nouveau publique (n maximum de 4 citoyens intéressés, préalablement inscrits, sont admis, ainsi que 4 membres de la presse et le commissaire d’arrondissement).

    Beaucoup de points à l'ordre du jour pour cette séance où on parlera encore des fabriques d'églises et de leurs comptes, mais aussi du plan pluriannuel pour la commune, etc.

  • CONSEIL du CPAS du jeudi 28 mai 2020 à 19 heures

    La prochaine réunion du conseil de l'aide sociale aura lieu le jeudi 28 mai 2020 à 19 heures dans la salle de réunion du centre administratif communal. Les mesures de distance sociale et d’hygiène seront appliquées au maximum.

    Un maximum de 4 citoyens intéressés sont admis, 4 membres de la presse et le commissaire d’arrondissement.

    Le conseil prendra acte du nouvel arrêté du bourgmestre concernant l’organisation physique du conseil communal et et du conseil du Cpas, qui autorise l’accès pour un public limité.

    Ensuite le conseil renouvellera le règlement des subventions pour les associa=ons de seniors dont la durée était limitée à la législature précédente.

    Avant d'approuver les comptes annuels 2019 du CPAS et le plan pluriannuel 2020-2025, le conseil s'occupera d'associations régionales de coordination de l'économie sociale pour la région Bilzen, Riemst, Tongres et Fourons, et d'une assocition pour opértion de prévention locale entre les autorités locales de Tongres, Bilzen, Hoeselt, Riemst et Fourons. La présidente du CPAS est candidate pour représenter le CPAS des Fourons à à l’assemblée générale de la zone de première ligne dans le Sud-Est du Limbourg.

    Pour terminer le conseil prendra connaissance du rapport du comité de concertation de la commune et du CPAS du 12 mai 2020 des décisions prises en bureau permanent les 28 avril et 12 mai 2020.