Politique

  • Défaite de la N-VA et du sp.a à Bilzen

    Il n’y a pas qu’à Neufchâteau que les citoyens étaient appelés aux urnes. À Bilzen, le Conseil d’État avait invalidé les élections communales d’octobre dernier. Les habitants de cette commune limbourgeoise ont donc repris ce dimanche le chemin de l’isoloir.Capture d’écran 2019-06-17 à 04.24.08.png

    Or, la tension était palpable dans cette commune où le Vlaams Belang avait réalisé 21,30 % des voix aux élections du 26 mai, à peine moins que la N-VA.

    Finalement, l’ex-ministre Johan Sauwens (CD&V) conservera ses douze sièges avec sa liste Trots op Bilzen. Le bourgmestre Bruno Steegen (Open Vld) et sa liste Beter met Bilzen progressent de trois sièges.

    Le score du Vlaams Belang était suivi de près. Le parti d’extrême droite passe de 2 à 4 sièges tandis que la N-VA enregistre une lourde perte en passant de 6 à 3 sièges, alors même que le candidat local, Wouter Raskin, avait reçu le soutien des figures de proue du parti, en particulier Theo Francken, Jan Jambon et le président Bart De Wever.

    La liste Bilzen Bruist (apparentée sp.a) ne conserve qu’un seul de ses trois sièges. Groen reste à un siège.

    En octobre, la coalition N-VABeter Bilzen (Open VLD)-Bilzen Bruist (sp.a) avait été reconduite. Aujourd’hui, avec la défaite de la N-VA et du sp.a, elle ne dispose plus du nombre de sièges suffisants au conseil communal pour former une nouvelle majorité. 

    G.B. dans LA MEUSE du 17 juin 2019

  • Un conseil supplémentaire ce jeudi 6 juin à 20 heures pour 2 points de non-consensus

    Comme l'échevin Jean Levaux avait sans doute un peu énervé l'homme qui décide tout seul au conseil communal du 27 mai 2019, alors que le président du conseil avait annoncé la prochaine séance pour le jeudi 27 juin, ce même lundi 27 mai le bourgmestre a décidé de convoquer un conseil communal pour deux points qui n'avaient pas recueilli le consensus nécessaire au sein du collège des bourgmestre et échevins.

    Le premier concerne la vente des immeubles n° 10 et n° 12 du village à Rémersdael. Le cahier des charges pour leur vente proposé par le notaire était soumis au collège des bourgmestre et échevins. Depuis 2001, le groupe R@L s'est opposé à toutes les ventes d'immeubles et Jean Levaux s'est inscrit dans cette continuité. De plus, le document soumis au collège mentionnait qu'il n'y avait pas de bail enregistré. Le notaire n'avait sans doute pas bien consulté les services à Tongres.

    20190527_001 copie.JPG

    Le second point qui sera soumis au conseil de jeudi soir sera celui que Jean Levaux avait réclamé en début de conseil communal de lundi dernier. Il s'agit d'un lotissement à Fouron-Saint-Martin qui sera traité en séance à huis clos.

  • Les résultats électoraux fouronnais

    2.442 électeurs inscrits pour les élections fédérales:

    • 1510 se sont présentés aux bureaux de vote à Fouron-le-Comte
    • 747 se sont présentés aux bureaux de vote à Aubel
    • 185 électeurs ne se sont pas déplacés

    Les résultats enregistrés à Fouron-le-Comte pour la Chambre fédérale sont connus depuis dimanche après-midi (grâce au vote électronique):

    Capture d’écran 2019-05-27 à 09.16.41.png

    Les résultats obtenus par les candidats fouronnais Grégory Happart, Michaël Henen et Sylvie Corman dans la province  de Liège sont connus.

    Deux fouronnais se présentaient aussi dans le Limbourg.

    • Huub Broers (N-VA) a récolté 14.609 voix (dont 312 dans le canton fouronnais)
    • William Nijssen (CD&V) a recueilli 4.536 voix (dont 257 dans ce même canton fouronnais).
  • Autres candidats fouronnais: Michaël Henen et Sylvie Corman

    Le conseiller communal et conseiller de l'aide sociale Michaël Henen était le dernier effectif sur la liste DéFi pour la province de Liège. Avec 640 voix, il réalise le troisième score sur sa liste.

    Sylvie Corman était présentée à la 5ème place sur la liste des suppléants de cette liste et 353 électeurs lui ont accordé une voix.

  • Très beau score pour Grégory Happart

    Grégory Happart était cinquième sur la liste du PS pour la province de Liège. Le PS espérait élire cinq candidats et le but a été atteint, mais en dernière position sur cette liste, il y avait l'ancien syndicaliste et échevin hermine Marc Goblet qui a recueilli 9504 voix, alors que Grégory Happart n'en avait "que" 6571.

    La mésaventure subie par Nico Droeven il y a près d'un quart de siècle se renouvelle donc: la candidat fouronnais a servi le PS et on espère que son engagement ne sera pas oublié.