Politique

  • DéFI pour la fermeture de la frontière

    En ces temps de grave crise sanitaire, la liberté de mouvement au sein de l’espace Schengen ne peut primer sur la santé d’autrui.

    La politique sanitaire appliquée par les Pays-Bas voisins va à l’encontre des mesures de confinement actives en Belgique ; mieux encore, elle risque de miner tous les efforts entrepris dans notre pays.

    DéFI lance un appel pressant au Gouvernement fédéral afin que la frontière belgo-néerlandaise soit fermée, sauf rares exceptions dans le domaine du transport de denrées ou le trajet domicile-travail.

    À titre personnel, j’ose espérer que le Gouvernement néerlandais imitera son homologue britannique qui, après avoir parié sur l’immunisation de groupe, semble faire marche arrière toute.

    Michaël Henen,
    Vice-président de DéFI Wallonie et Conseiller communal des Fourons

  • José Happart poursuivi pour corruption

    José Happart, ancien président du parlement wallon, est accusé d’être intervenu auprès de différentes autorités publiques pour faciliter l’octroi de permis de lotir à son ami Christian Binet. En échange, ce dernier aurait aidé à la construction de la maison de sa maîtresse à Esneux.

    José Happart, ancien président du parlement wallon et président de Liège Airport, comparaissait ce mardi devant le tribunal correctionnel de Liège. Il y est poursuivi pour corruption et trafic d’influence.

    En clair, il est accusé d’avoir usé de sa position et de son influence pour avantager certains entrepreneurs dans le cadre de la réalisation de plusieurs projets immobiliers, avec en toile de fond, la construction de la maison de sa maîtresse à Esneux.

    D'un article de STEFANO BARATTINI à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 26 février 2020

    Capture d’écran 2020-02-26 à 08.07.57.png

    Lire la suite

  • Huub Broers reste président de la "Vlaamse Landmaatschappij"

    Sur proposition de la ministre Zuhal Demir (N-VA) et du ministre Matthias Diependaele (N-VA), Huub Broers (N-VA) a été désigné comme président du conseil d'administration de la "Vlaamse Landmaatschappij" (VLM) pour un nouveau terme de 5 ans.

    Soyons donc rassurés pour les revenus de notre ancien bourgmestre puisque, en plus de sa pension d'enseignant de la province du Limbourg, de sa pension de sénateur et de sa pension de bourgmestre des Fourons, il touchera un bon millier d'euros par mois pour cette présidence de la VLM. Nous savons aussi que le président du conseil provincial touche un double jeton de présence par séance du conseil provincial, soit 2 X environ 140 € par séance, plus une indemnisation forfaitaire de frais d’environ 1.000 euros par mois pour le président du conseil provincial.

  • Réunion du conseil de l'aide sociale du jeudi 27 février 2020 à 19 heures 30.

    La seance publique du conseil de l'aide sociale du jeudi 27 février 2020 à 19 heures 30 sera sans doute fort courte.

    Le conseil prendra connaissance de l'approbation par le gouverneur du plan pluriannuel 2020-2025, puis il approuvera la liste des subventions nominales pour 2020.

    Le dernier point de la séance publique sera l'adaptation de l'organigramme de la commune et du CPAS.
    Le cadre du personnel a été évalué en tenant compte des futurs plans de retraite, de la poursuite de l'intégration entre la commune et le CPAS et de l'approche d'un certain nombre de problèmes. A cet effet, des ajustements sont effectués dans l'organigramme. L'équipe de gestion a donné un avis favorable et les syndicats ont été consultés.

     

  • José Happart contre-attaque envers Nethys

    « On ne veut pas mieux gérer l’aéroport, on veut juste régler des comptes politiques et personnels »

    La sortie des managers de crise de Nethys, hier, sur l’aéroport de Liège n’a pas été appréciée, et c’est un euphémisme, par le président actuel de Liège Airport. José Happart explique pourquoi il n’est pas d’accord.

    D'une page de LUC GOCHEL à lire dans LA MEUSE du 13 février 2020.