Secours

  • La "centrale 100 de Leuven" a joué avec la vie des victimes

    Solide bourde de la centrale 100 de Leuven.pdf

    Des Fouronnais soupçonnent régulièrement la centrale 100 de Hasselt de "jouer" de la même façon. Lorsque les services d'incendie wallons sont plus proches (lorsque le délai calculé officiellement par le ministère de l'intérieur est plus court que celui qui est calculé pour les pompiers volontaires de la Schietekamer, ce service de secours externe doit être appelé en premier) du lieu de l'accident, il arrive que les pompiers de Bilzen ou de casernes hollandaises soient informés avant ceux du poste de Hermalle ou de Plombières. 

    On le voit ici, c'est un jeu dangereux.

    Il est évident qu'avec les travaux actuels à Fouron-le-Comte, les pompiers de Liège du poste avancé de Hermalle seront toujours plus rapidement à Mouland que d'autres, par exemple.

  • Hélico de Bra-sur-Lienne : 725 missions depuis le 1er janvier

    L'hélicoptère médicalisé est intervenu jeudi dernier à Hagelstein pour évacuer M. Roger Rompen, le motocycliste gravement blessé.

    Première grande opération de maintenance du nouvel hélicoptère MIKE du CMH de Brasur-Lienne. Le vecteur héliporté a quitté la base ce mardi 3 juillet, pour une période de cinq semaines. Durant la même période, le Centre Médical Héliporté dispose d’un hélico de remplacement EC-145 équipé d’un aménagement identique et opérationnel pour le transport de deux patients couchés. Cette opération de maintenance s’inscrit dans le cadre des procédures d’entretiens planifiées du vecteur de secours héliporté du CMH. Passé un temps de vol cumulé de 400 heures, l’hélicoptère médicalisé fait l’objet d’une révision technique complète. Les deux objectifs principaux de ces maintenances sont de maintenir un niveau de sécurité optimal sur le plan aéronautique et de prévenir tout risque de pannes techniques pouvant diminuer la disponibilité du vecteur pour ses missions.

    Lire la suite

  • Aide médicale urgente : quel avenir pour les "first responders"

    Dans plusieurs pays, des first responders, secouristes équipés d'un minimum de matériel, interviennent à la Capture d’écran 2017-07-20 à 18.19.02.pngdemande du 112 en attendant l'arrivée des services de secours. Ce concept n'existe pas légalement dans notre pays mais une initiative a été prise aux Fourons.
     

  • Première action de la nouvelle équipe d'intervention rapide des pompiers

    L'équipe d'intervention rapide avec les bourgmestres de Genk et des Fourons (Photo Facebook) 

    Le premier véhicule d'intervention rapide de toute la Belgique a été attribué à la caserne des Fourons et six pompiers ont été spécialement formés. 

    Ce samedi, même pas une semaine plus tard, l'équipe a été appelée pour un malaise d'un cyclotourisme dans le bois de Gieveld. L'incident s'est produit vers 15h.30 et des promeneurs de Mheer on averti les services de secours.

    Selon le journal "Het Belang van Limburg", c'est un pompier de Welkenraedt (de passage à cet endroit) qui aurait débuté les premiers soins.

    L'équipe d'intervention des pompiers des Fourons est arrivée sur place avant l'ambulance et le SMUR. Elle a démarré les soins avec le défibrillateur, mais il n'y avait plus rien à faire pour la victime, un homme de 64 ans de Oirsbeek (sud des Pays-Bas). Il avait pris la route le matin avec des collègues cyclotouristes de la région de Valkenburg et Schinnen pour faire un tour dans les Ardennes. Le petit groupe montait la route de Gieveld pour retourner aux Pays-Bas.