Tourisme

  • Bombaye se dévoile ce mercredi 1er mai

    La Société d'Histoire et d'Archéologie du Plateau de Herve vous propose ce mercredi 1er mai 2019 une balade-conférence d'environ 8 km autour de Bombaye. 

    Après avoir admiré l'église Saint-Jean Baptiste, déjà citée au XIIème siècle, une des plus anciennes du Comté de Dalhem.(Tour médiévale, haute et massive, choeur gothique du XVIème siècle en moellons de grès et de calcaire) entourée de son cimetière ancien à la porte monumentale, l'ancienne seigneurie, les maisons classées, laissons-nous charmer par la campagne et les vergers en fleurs  .

     

    Rendez-vous à 14 h 00 devant l'église de Bombaye  - 8 km - retour 17 h00

    Guides : Thomas Lambiet et Jean Rennotte

    PAF : membres SHAPH et famille : gratuit; non-membres : 2 euros

    Renseignements : Jean Rennotte (0499.63.32.80) 

     

  • Découvrir l'art en 1900 à travers l'Europe

    L’auteur a parcouru l’Europe sur les traces de cette ‘Belle Epoque’. Il propose un fantastique périple dans 8 grandes capitales qui ont vécu cette remarquable période du début du XXe siècle, avec entre autres la naissance de l’Art nouveau.

    Un fabuleux voyage qui vous conduira de Riga à Barcelone en passant par Vienne, Budapest, Prague, Bruxelles, Paris et Nancy.

    Infos : 04/381.22.37

  • Nouveaux guides touristiques diplômes

    Le bureau d'information touristique des Fourons annonce sur son site internet que 8 guides ont été diplômes récemment, après une longue formation théorique et pratique, ainsi que des examens subis avec succès. Il s'agit de Daniël Rejek, Daniëlle Lhomme, Thérèse Brepoels, Marie-Rose Vangelabbeek, Katrien Maris, Michel Lemlyn, Johan Meermans, (Anne Sluiter absente sur la photo).

     

  • Une bonne raison pour les respecter

    22 % des touristes à la Côte belge viennent de Wallonie ou de Bruxelles.

    Westtoer, l’office du tourisme de la mer du Nord vient de présenter les grandes lignes de la saison estivale, de La Panne à Knokke, soit sur les 67 km de notre Côte belge. Et à la demande du public, tout est concentré sur les activités en et au bord de mer.

    Une page de MURIEL SPARMONT à lire dans LA MEUSE du 28 février 2019.

    "Westtoer" devrait peut-être s'adresser aussi aux responsables politiques de la "Vlaamse Kust" pour un peu mieux mériter ces 550 millions d’euros dépensés par les Francophones qui fréquentent la côte.

     

  • Touristes francophones et étrangers en danger sur la plage du Coq ?

    D’importants travaux de réensablement vont débuter sur la page du Coq (Flandre). Pour ce faire, de très grandes quantités de sable mélangé à de l’eau de mer vont être pompées à partir d’un bateau et être déversées sur la plage.

    Ce type de travaux peut occasionner la formation temporaire de sables mouvants.

    Des panneaux explicatifs et d’avertissement du danger ont été installés afin de prévenir le public. Le hic, c’est que tous ces panneaux sont exclusivement rédigés en néerlandais.

    Quid des nombreux touristes qui ne pratiquent pas la langue de Vondel?

    Afin d’éviter tout risque d’accident, au Coq ou ailleurs, l’Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF) en appelle aux autorités locales et aux responsables politiques pour que les consignes de sécurité soient affichées partout en Belgique dans nos trois langues nationales (français, néerlandais et allemand) ainsi qu’en anglais.

    Il serait stupide que nos querelles linguistiques soient à l’origine d’un drame. Et ces communes touristiques ont légalement le droit de communiquer en néerlandais, français, allemand et anglais.

    Autre possibilité d'éviter le danger: ignorer la "Vlaamse Kust" comme destination de vacances.