Visé

  • Tea-Time, le 8 septembre sur l’île Robinson

    Tea-Time sera le plus grand événement pâtissier en Belgique. Il se déroulera le dimanche 8 septembre, sur l’île Robinson, à Visé avec les meilleurs pâtissiers belges et les meilleurs ouvriers de France. Au profit du « Relais pour la Vie » parrainé par Didier Smeets de Berneau.

    La rentrée à Visé s’annonce… gourmande !

    Didier Smeets, le jeune pâtissierchocolatier de Berneau, bien connu dans la Basse-Meuse, a accepté d’être le parrain 2019 du « Relais pour la Vie » aux côtés d’Isabelle Hauben, comédienne et humoriste liégeoise, marraine 2019.

    « J’ai décidé d’organiser un grand événement pour récolter des fonds au profit du « Relais pour la Vie », un relais de 24h basé sur la solidarité, pour tous âges, au profit de la lutte contre le cancer. J’ai baptisé cet événement « Tea-Time sur Meuse » et j’ai obtenu l’île Robinson de la part de la Ville de Visé qui me soutient », indique Didier Smeets.

    L’entrée sera gratuite le dimanche après-midi 8 septembre prochain et tous les bénéfices seront versés au « Relais pour la Vie de Visé ».

    D'un article de MARC GÉRARDY à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 15 septembre 2019

  • La déferlante bleue au Festi Visé, c’est parti!

    Festi Visé, c’est quatre jours de fête et de musique pour mettre les quatre coins de la ville à la sauce jazz.

    Ce vendredi, place à Steve Houben et Charles Loos L’un des meilleurs jazzmen de Belgique et ancien directeur du Conservatoire Royal de Liège, Steve Houben navigue depuis des années à bord d’embarcations diverses avec son coéquipier Charles Loos: diverses formules de groupes de jazz, création du groupe HLM avec Maurane, musiques de films ou pour le théâtre. Le tandem a imaginé cette fois la rencontre du saxophone et du piano dans un programme qui alterne improvisations, compositions personnelles et grands standards du jazz.

    VAGUE JAZZY SUR LA VILLE 

    Le samedi, le centre-ville de Visé se transformera en immense piétonnier dans lequel douze lieux accueilleront le jazz dans tous ses états et sous de

    nombreuses formes: Dixie Land, jazz manouche, swing et autres en version solo, duo, trio et plus. A 18h30, un barbecue sera servi dans le cloitre au son de «7’Brass et Regine Logan Quintet».

    Et le dimanche, ça continue toute la journée.

    Fête foraine et braderie seront aussi de la partie.

    Plan et programme en détail sur www.vise.be/loisirs/ infos-loisirs/ festival-de-jazz-a-vise.

    Lire la suite

  • Les Mosans ont réussi l’exploit à Renaix et rejoignent le FC Liège et Seraing en D1 amateurs

    Quatre ans presque jour pour jour après le dernier match de l’histoire du SC Visé sur le terrain de Deux-Acren, l’URSL Visé est revenu dans la région pour parvenir à rejoindre le 3e rang national. Pour Lixhe-Visé, il s’agit de la 6e montée d’affilée. Un exploit sans doute unique en Belgique.

    D'une page de PHILIPPE GERDAY à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 3 juin 2019.

  • Un Visé indigne d’une grande finale

    Visé est passé à côté de la manche aller de cette finale de tour final de D2 Amateurs. Les hommes de Stéphane Huet ont manqué de tout. Ils peuvent cependant se reprendre dès ce dimanche à l’occasion du match retour.

    Tout cela laisse un espoir en vue du match retour de ce dimanche. « Nous ne pouvons pas plus mal jouer que ce jeudi », sourit le coach. « Et Renaix a tout de même laissé entrevoir des faiblesses. Cette équipe n’est pas composée d’extraterrestres. mentalement, j’espérais plus de ce match aller, il faudra donc puiser dans nos ressources pour émerger lors du retour de ce dimanche. Le challenge est beau et en vaut la peine. »

    D'un article de J.V. dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 31 mai 2019

  • Richelle rejoue dimanche contre Tournai mais va en évocation

    Victime d’une fracture tibia-péroné, dimanche dernier, lors du 1er match de tour final face à Tournai, Benoît Simon, le défenseur de Richelle est rentré mercredi chez lui pour commencer sa revalidation. Il revient sur ce malheureux événement, ainsi que la réclamation de Tournai.

    Ce vendredi, le comité sportif de l’ACFF devait décider si oui ou non l’interruption de 50 minutes avait eu une influence sur le résultat final de la rencontre. Mercredi, la commission d’arbitrage avait jugé la réclamation de Tournai recevable et fondée. Le comité sportif a donné raison aux Sang & Or, indiquant que l’interruption avait nui au résultat final. « Je suis très déçu et dégoûté car personne de Tournai n’était là, ce qui me fait penser que la décision était prise avant et qu’ils étaient au courant. Je me pose des questions », lance Alain Finet. « J’ai passé des heures à préparer un dossier et j’ai pris congé pour m’entendre dire ça. Richelle est le dindon de la farce car nous perdons l’un de nos meilleurs joueurs et nous devons rejouer un match que nous avons gagné. Faut-il don-

    ner deux buts d’avance à Tournai pour qu’il se qualifie contre nous ? Nous allons en évocation, même si ce n’est pas suspensif. » Le président Fabian Bruwier, lui, va plus loin. « Je me demande si nous allons rejouer ce match, car c’est la porte ouverte à n’importe quoi dès que l’arbitre fait une erreur. » Richelle aborde ce match diminué par rapport à dimanche dernier. « J’ai beaucoup dû m’adapter aux blessés cette saison et ça m’a porté chance », relativise Benoit Waucomont. « C’est anti sportif de rejouer ce match, mais nous n’avons pas le choix. Nous nous sommes entraînés sans faire attention à l’adversaire. » A noter que le vainqueur de Richelle United - RFC Tournai accueillera Onhaye le 19 mai pour la montée en D2. -

    D'un article de MAXIME HENDRICK à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 11 mai 2019.