Visé

  • Une autoroute cyclable entre Huy et Visé

    Le parti Ecolo veut créer une nouvelle autoroute cyclable. Celle-ci relierait Huy et Visé et passerait par Liège. Elle permettrait aux travailleurs liégeois qui habitent les communes avoisinantes de rejoindre leur lieu de travail sans utiliser leur voiture.

    Aller travailler à vélo. Certains y sont opposés. Mais ils pourraient peut-être bientôt changer d’avis grâce à une toute nouvelle autoroute… cyclable. C’est en tout cas l’idée lancée par le parti Ecolo au sein de son « Plan Liégeois Vélo ». Ce nouveau tronçon relierait les communes de Huy et Visé en passant par le centre-ville de Liège et longerait les bords de Meuse.

    ADAPTER LES PISTES CYCLABLES

    Pour créer cette autoroute ainsi que d’autres pistes du même genre, les possibilités restent multiples : « On pourrait créer de nouveaux tronçons mais on peut aussi utiliser les pistes cyclables existantes et les transformer. Il faut que les gens aient de la place pour rouler. La piste doit donc être plus large et surtout proposer une séparation physique avec les automobilistes », continue Sarah Schlitz.

    INVESTIR DANS LES INFRASTRUCTURES

    Mais au-delà de cette nouvelle autoroute, ce « Plan Liégeois Vélo » met également l’accent sur les investissements à réaliser : « Nous proposons de débloquer un budget de crise au niveau wallon à hauteur de 30 millions d’euros pour l’arrondissement de Liège. Cette somme sera consacrée aux infrastructures cyclables pendant les quatre prochaines années ».

    D'un article de STEFANO BARATTINI à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 20 avril 2019.

  • Collégiale de Visé : extinction automatique du feu envisagée

    La Collégiale Saint-Martin et Saint-Hadelin de Visé, qui se dresse à l’entrée de la Ville, est bien protégée.

    « Il y a des alarmes incendie et des alarmes antivols ainsi que des caméras de surveillance. Nous avons aussi une bonne assurance », précise Jean De Pauw, président de la Fabrique d’église.

    « Et suite à l’incendie de Notre Dame de Paris ce lundi, nous avons inscrit à l’ordre du jour de notre prochain conseil d’administration l’installation d’un système d’extinction automatique d’un incendie qu’il faudra budgétiser et pour lequel il faudra trouver un financement. Dans les années 90, des jeunes avaient mis le feu à des chaises derrière l’autel mais l’incendie avait été rapidement maîtrisé », indique Jean De Pauw.

    Pour rappel, la Collégiale de Visé, reconstruite en plusieurs phases, fut détruite à nouveau le 10 août 1914, incendiée par les Allemands lors de la première guerre mondiale. Seul le Chœur, datant de 1524 et classé, fut conservé et les vitraux de l’abside furent miraculeusement épargnés tandis que la châsse

    avait pu être sortie à temps. « La Collégiale abrite la châsse de Saint-Hadelin des 11e et 12e siècles, la première répertoriée dans la vallée de la Meuse. Il y a aussi le buste de Saint-Hadelin confectionné au 14e siècle et restauré au 17e . Il y a encore un lutrin-pélican, une dalle funéraire réalisée par le grand sculpteur Jean Del Cour et quelques meubles d’intérêt dans la sacristie. La Collégiale de Visé a été totalement restaurée de 1987 à 2007 par la Région, la Ville de Visé et la Fabrique d’église pour deux millions d’€. Le vitrail arrière a été redressé et rénové. Nous avons aussi rénové le presbytère sur fonds propres (450.000€) avec une sécurité incendie complète, trois bureaux, une salle polyvalente et deux appartements à l’étage. Nous prévoyons une restauration de la tour par phases (coût 330.000€) », détaille Jean De Pauw.

    « En 2010, la statue de Saint-Martin de 150kg a été volée par des Hollandais puis revendue et retrouvée en morceaux à Maastricht. C’était une perte totale », regrette encore Jean De Pauw. 

    MARC GÉRARDY dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 17 avril 2019.

  • A l'exception de Herve, il y a encore de la place dans les écoles secondaires de la région

    C’est le 1er mars dernier que s’est clôturée la première phase du décret inscriptions en première année commune de l’enseignement secondaire, en Fédération Wallonie-Bruxelles. Au niveau de l’arrondissement de Verviers, quatre de nos écoles sont déjà complètes. Il s’agit de l’Institut Notre-Dame à Heusy, du Collège Providence de Herve, de l’Institut Saint-Roch Theux et de l’Athénée Verdi à Verviers.

    Du côté de Visé, les nouvelles sont bonnes aussi puisque des places sont encore disponibles.

    Capture d’écran 2019-04-10 à 07.56.09.png

     

  • Parking de covoiturage bientôt à Argenteau

    Capture d’écran 2019-04-03 à 07.59.51.pngUn nouveau parking de covoiturage sera bientôt opérationnel à Visé, très précisément à Argenteau, entre la côte de Richelle et la montée sur l’autoroute E40 à Hermalle-sous-Argenteau.

    « Les travaux ont débuté fin janvier. Il y aura 31 places de parking au total, de part et d’autre de la N 653. Nous en avons profité également pour réfectionner les accotements. Un trottoir a été réalisé de chaque côté et il y a eu un important débroussaillage le long des rails du chemin de fer sur une largeur de 15 mètres, comme le demandait aussi Infrabel », précise Sergio Modica-Amore, chef du Service technique à Visé.

    « Il y aura aussi, comme souhaité par la Province, le pouvoir subsidiant, un espace de convivialité avec une table et six chaises, un parking pour vélos et un arrêt de bus, sans oublier les bulles à verre enterrées, qui étaient auparavant un peu plus loin et qui dorénavant sont situées en zone de sécurité, hors circulation routière. Il reste encore à installer l’éclairage et une borne de recharge électrique disponible pour deux véhicules en même temps avec un rechargement rapide », ajoute Sergio Modica-Amore. -

    MARC GÉRARDY

  • De la glace artisanale est proposée mais pas que…

    Nouvel intérieur, nouvelle terrasse, nouvelle glace : voici le nouveau Pam Pam 2.0 à Visé dès ce samedi, à la grande satisfaction de tous.

    Il y a environ 80 places à l’intérieur, avec toujours une partie à l’étage mais également 45 places en terrasse.Capture d’écran 2019-03-29 à 08.27.13.png

    Celle-ci é été entièrement rénovée, avec vue sur la Meuse et sera semi-couverte. Le Pam Pam 2.0 ouvrira ses portes au grand public ce samedi 30 mars dès 8h du matin, toujours au même endroit, avenue du Pont, 27 à Visé.

    Tout le commerce visétois, à commencer par ses voisins directs de l’avenue du Pont, se réjouit de l’arrivée d’un glacier artisanal.

    Il s’agit de la Ferme de GérardSart à Saint-André (Julémont) qui a loué le bâtiment emblématique à l’entrée de la cité de l’oie où sévissait le célèbre Pam-Pam. « Les travaux ont duré six mois.

    D'un article de MARC GÉRARDY à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 29 mars 2019.